Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 12:57

 

Voilà que sur moi s’abat la grande tempête,

Elle n’est plus à l’abri, ma fragile tête.

Un vent très violent la secoue en tous sens,

Un vent dont j’avais même oublié l’existence.

Et me voilà replongé dans la grande épreuve

Accompagné de quelques frères qui s’abreuvent

A la source sombre, celle du désespoir,

A cette source où jours comme nuits il fait noir.

Il est tard… tard… Je ne trouve pas le sommeil.

J’aurais pourtant tant aimé rêver du soleil…

 

 

15 août 2012

 

 

 

 

 

Texte protégé (SGDL). Toute reproduction est interdite sans autorisation de l’auteur.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kevin-broda-poete
commenter cet article

commentaires